Archive mensuelle décembre 2019

ParMaleha

MODERNISATION DE LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES AU MALI

LE TRESOR DEPLOIE LA NOUVELLE VERSION DE L’APPLICATION INTEGREE DE LA COMPTABILITE DE L’ETAT (AICE2)

Fruit d’un engagement fort des autorités nationales et de l’appui des PTF, le déploiement de AICE2 est appuyé par le Fonds Monétaire International et le gouvernement du Japon. Avec AICE2 le Trésor se dote d’un instrument  capable non seulement de moderniser sa gestion mais aussi de booster et accompagner l’organisation comptable des services dans un environnement marqué par la comptabilité en droits constatés et l’exécution du Budget de l’Etat en mode Programmes.

Avec la transposition des directives communautaires du Cadre Harmonisé de gestion des finances publiques, adopté par le Conseil des Ministres de l’UEMOA en 2009, le Mali s’est engagé dans une réforme profonde et ambitieuse de son système de gestion publique.

Cette réforme, portée par les autorités et mise en œuvre avec l’appui des partenaires techniques et financiers, s’inscrit dans une démarche de modernisation de l’Etat. Elle prend appui sur le Cadre Stratégique pour la Relance Economique et le Développement Durable (CREDD 2016-2018), et s’inscrit dans le Plan de Réforme de la Gestion des Finances Publiques au Mali (PREM 2017-2021).

Dans ce cadre, la Direction Nationale du Trésor et de la Comptabilité Publique (DNTCP) déploie actuellement la nouvelle version de l’Application Intégrée de Comptabilité de l’Etat (AICE2).

Vecteur de modernisation conforme aux standards internationaux

Le système d’information AICE2 constitue le levier de modernisation de la comptabilité de l’Etat en permettant de passer à la comptabilité patrimoniale et en droits constatés. Il marque la volonté des autorités d’inscrire la comptabilité de l’Etat dans les meilleurs standards internationaux en intégrant l’ensemble des mécanismes issus du référentiel comptable adopté au Mali dans le cadre des réformes.

Il prendra compte tous les états financiers entre autres :

  • le bilan,
  • le compte de résultats,
  • le tableau de flux de trésorerie,
  • le TROT,
  • le TOFE,
  • le tableau des restes à payer,
  • le tableau des restes à recouvrer,
  • le tableau des prêts et avances,
  • le tableau des opérations financières et ses annexes,
  • le compte général administratif des finances (CGAF),
  • les charges constatées d’avance,
  • les produits à recevoir,

Ainsi, le système d’information constitue (i) le vecteur de modernisation des métiers du Trésor ; (ii) permet de produire des comptes sincères, fidèles et exhaustifs, afin de piloter l’action publique ; et (iii) de rendre compte de la bonne exécution du budget de l’Etat aux acteurs du contrôle externe (Parlement, Section des comptes de la Cour Supreme, et les autres institutions supérieures de contrôle), ainsi qu’au Citoyen.

Étapes marquantes

A l’issue d’une phase de test sur plusieurs postes pilotes, qui a permis de renforcer la qualité et la performance de son nouveau système d’information, la DNTCP démarre le déploiement d’AICE2 sur les trésoreries régionales. Cette étape constitue le couronnement d’une phase intensive d’analyse, de conception, et de tests en situation réelle afin de s’assurer que le système d’information répond de manière satisfaisante aux spécifications. Cette étape s’inscrit dans une longue et permanente avancée depuis les premières applications informatiques au Trésor, après TABOR, puis AICE et AICE BP qui avait permis d’intégrer la gestion budgétaire en mode budget programme à compter de l’exercice 2018.

L’adaptation du système d’information à l’organisation comptable, et sa souplesse d’utilisation favorisent son appropriation, d’une part, par les informaticiens du Trésor, d’autre part, par les utilisateurs dans les services et postes comptables. Ces éléments contribuent à faciliter l’accompagnement du changement qui est, d’ores et déjà, engagé, en prenant appui sur différents outils mis à la disposition des utilisateurs.

Enfin, soulignons que l’application sera enrichie au cours de l’année 2020 de deux modules complémentaires, que sont la gestion de la trésorerie, et la comptabilité des immobilisations.

La Cellule Informatique du Trésor